Qui?

Qui sommes-nous?

J’ai 44 ans, suis marié et père de quatre enfants. Je suis traducteur indépendant, et dirige la société Satelight.

De par mon travail et ma formation, j’ai d’abord la fibre scientifique.

En effet, je suis docteur-ingénieur en télécommunications spatiales diplômé de l’ISAE-Supaero (Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace) et j’exerce à plein temps la fonction d’ingénieur R&D confirmé dans l’industrie des hautes technologies. Durant mon parcours professionnel, j’ai exercé quatre fonctions clés : ingénieur R&D, chercheur, chef de projet, et responsable qualité. Je capitalise une expérience professionnelle de 21 années au total, pour l’essentiel dans la recherche et dans la R&D dont 17 dans le secteur spatial et 4 ans dans le traitement vidéo et d’images, et j’ai été impliqué dans divers projets de recherche nationaux ou européens.

Mon travail d’ingénieur R&D s’est focalisé sur les domaines des communications numériques et de l’électronique numérique appliquées aux systèmes de transmission/réception pour satellites et l’aéronautique, aussi bien en environnement terrestre que spatial. J’ai conçu et développé des équipements électroniques à base de composants programmables (FPGA) répondant aux recommandations spatiales CCSDS (Consultative Committee for Space Data System) pour la télémesure/ télécommande dans le cadre de projets de mini et micro-satellites du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES).

Mon travail d’ingénieur a été complété par mes fonctions d’ingénieur de recherche et chef de projet au sein d’un laboratoire de recherche privé dans les domaines des télécommunications mobiles et satellitaires, ce qui m’a permis de nouer des collaborations nationales et internationales à travers la conduite de projets ou d’actions de recherche faisant intervenir des acteurs institutionnels, académiques et industriels. Mes fonctions me positionnaient à l’interface entre la recherche académique et la gestion de projets de recherche en interaction constante avec les mondes industriel (grandes entreprises et PME du spatial) et institutionnel et les laboratoires de recherche et les écoles d’ingénieurs. Dans ce cadre, j’ai participé à l’élaboration des réponses techniques, administratives et financières à de nombreux appels d’offre et consultations pour des projets de recherche à financement public, et à des groupes de réflexion pour la détermination de programmes de recherche régionaux, nationaux ou européens.

Scrivere a mano con penna

Mais je suis aussi philosophe dans l’âme et littéraire.

Les préoccupations métaphysiques et spirituelles profondes qui m’habitent depuis ma tendre enfance m’ont conduit à réfléchir sur les causes de la crise sans précédent que traverse notre société actuelle, crise morale aigüe, crise de sens ou plutôt crise due à l’absence de sens, dans un monde pourtant rempli, chargé, saturé d’informations dans tous les sens…

Face à ce paradoxe, la réflexion philosophique et théologique, la lecture et l’écriture ont pris un rôle important et déterminant dans ma vie à partir du début des années 2000. C’est à ce moment-là que j’ai découvert dans la littérature des siècles passés et anglo-saxonne, dans la sagesse des anciens, de ceux qui nous ont précédés et qui ont été les pères fondateurs de la civilisation occidentale, des trésors inestimables, précieux, et une sagesse irrésistible – sagesse que notre époque aurait grandement besoin de redécouvrir. Une telle abondance de littérature en anglais contrastait fortement avec l’absence de littérature de même niveau et de même fraîcheur en français. Ce triste constat m’a amené à commencer dès 2001 un travail de traduction en français d’articles et d’ouvrages de langue anglaise qui m’avaient personnellement touché, et ce pour les mettre gratuitement à la disposition du public français. Ce travail, je l’effectuais de ma propre initiative à mes heures libres. Dès 2011, je consacrais mon temps disponible à la traduction d’articles scientifiques et d’ouvrages majeurs d’auteurs anglo-saxons mondialement connus, dont le philosophe analytique William Lane Craig et le théologien et mathématicien de Harvard Vern Poythress. Les ouvrages dont j’ai contribué à la traduction ont été publiés par la maison d’édition française Les Editions La Lumière. Dans le même temps, dès la fin de 2009, avec un ami personnel de la région, enseignant en sciences, je rassemblais un groupe d’amis scientifiques et de penseurs pour constituer un groupe de réflexion multidisciplinaire qui est devenu aujourd’hui un réseau scientifique francophone qui organise des conférences scientifiques de haut niveau dans le but de redonner à la science sa véritable valeur et sa véritable saveur. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme, » disait Rabelais dans Pantagruel.

Cette plateforme très riche humainement et intellectuellement – une sorte de think tank et de task force – a été le terreau sur lequel la passion pour l’écriture et la langue française s’est développée. Mes diverses contributions à la traduction d’ouvrages majeurs susceptibles de devenir des références en philosophie, théologie et science, se sont appuyées sur tout un réseau de personnes compétentes et de spécialistes dans des domaines très variés qui s’est tissé rapidement à travers les années : linguistes, exégètes, philosophes, théologiens, hommes d’église, scientifiques, enseignants, hommes politiques, économistes, etc. Elle a donné lieu à Satelight, société de traduction polyvalente cherchant, par la qualité de ses productions, à redonner aux mots leur élan créateur, en tant que porteurs de sens. Divers collaborateurs très qualifiés dans l’édition ainsi qu’en traductologie et dans les sciences du langage participent au travail de traduction et forment le comité d’experts et de conseillers de Satelight.

Satelight : Des mots pour éclairer.